Présentation et inspirations

Toulousaine, Djoa’ Alba, dès le berceau baignait dans un univers artistique.
Son père était peintre et sa mère « enfant de la balle » écuyère cascadeuse.
À l'âge adulte, elle suit les cours aux Beaux-Arts de Toulouse et, parallèlement à la peinture, elle est alors comédienne, metteur en scène, mime, chanteuse, auteur compositeur.

En 1999, elle décide de se consacrer entièrement à la peinture et à la sculpture.
Elle forge son univers artistique en créant sa propre technique picturale qu’elle baptise « L'EMPREINTE ».

A partir 2014 elle consacre la majeure partie de son temps à la sculpture
« DU PLUS PETIT AU PLUS GRAND » (technique Raku en passant par la sculpture en bronze ou encore le ciment …)

En 2017, l’ART NUMERIQUE est aussi au rendez-vous puisqu’elle créée des œuvres numériques qu’elle diffuse et fait découvrir au public : à travers ses peintures et photos numériques, elle crée des vidéos qui sont animées, projetées et mises en scène sur des murs ou des façades publiques.

Style pictural

Elle décrit ses peintures et créations d’art numérique ainsi que ses sculptures comme des formes figuratives allant vers l’onirisme.
Ses œuvres sont mises en scène afin de déclencher chez le public, par la curiosité, son imaginaire.

Technique

Elle utilise diverses techniques tant en peinture qu’en sculpture.

Pour la peinture et autres œuvres graphiques, elle utilise huile, acrylique, encre grasse, sur de multiples supports, mais également l’outil informatique pour ses créations numériques.

Concernant ses sculptures, elle utilise la terre, technique du Raku, le bronze, ciment ...

Michel Ilhat
portrait
Présentation et inspirations

Tombé dans le creuset du bronze à la fonderie d’art paternelle dès l’âge de 16 ans, Michel Ilhat y a puisé l’amour de l’airain, mais aussi de la sculpture et de sa technique, et a ainsi façonné son inspiration artistique.

Dompteur du feu et du métal en fusion, il crée depuis plus de 20 ans ses propres sculptures, de la phase du modelage et de la création des formes et des volumes, à la coulée de bronze ou de la résine puis à la patine.

Son œuvre est finesse et rondeur et met en scène essentiellement la nature et sa faune mais également le corps humain, le tout dans un style tout en volume et en générosité. La femme trouve une place prépondérante dans son inspiration, son œuvre exprime souvent son corps et le modèle dans toute sa douceur et sa volupté.

Ses pièces sont de taille très diverses mais s’arrondissent toutes autant qu’elles s’étirent vers le ciel. Ses créations peuvent être colorées ou s’exprimer en noir ou blanc, selon la dynamique qu’il souhaite conférer aux volumes

Technique

Il utilise plusieurs techniques et matériaux afin de multiplier les sources d’émotions et d’inspiration.
Le bronze pour sa solide expression et la pérennité qu’il confère à l’œuvre. La résine pour sa finesse et l’accessibilité immédiate qu’elle offre à la sculpture.

Les techniques utilisées sont diverses et complètes puisque Michel Ilhat conçoit lui-même la sculpture dans toutes ses phases de création : imagination, création des volumes et des formes.

Il réalise également toutes les étapes successives de la fonderie d’Art, à savoir le moulage élastomère, le tirage en cire, le moulage réfractaire, le décirage et la cuisson de ce moule puis la coulée du bronze à une température de 1080 degrés. Après démolition du moule, le bronze obtenu est ciselé et poncé dans une ultime caresse suivie de la patine qui donnera la couleur à la sculpture.